Partenariat IRE et SCK CEN pour la production du lutétium : un espoir pour le traitement du cancer de la prostate

IRE-SCK.PNG

L’Institut National des Radioéléments (IRE) et le centre de recherche SCK CEN joignent leurs forces au service de la médecine. Les deux organisations, spécialisées dans la recherche, le développement et la production de radio-isotopes médicaux, ont signé un partenariat public-public dont le but est ,dans un premier temps, la production du radio-isotope lutétium-177 (Lu-177). Ce radio-isotope médical est un espoir pour le traitement du cancer de la prostate, responsable de 90 000 décès par an en Europe.

Chaque année, plus de 8 500 cancers de la prostate sont dépistés en Belgique. Le cancer de la prostate est le deuxième cancer le plus fréquent chez l’homme, responsable de 90 000 décès par an en Europe. Une voie prometteuse pour son traitement est l’utilisation d’un radio-isotope thérapeutique, le Lu-177. Ce radio-isotope est actuellement utilisé dans les hôpitaux pour le traitement des cancers neuroendocriniens, qui touchent principalement les organes du système digestif, notamment l'estomac, le pancréas et les intestins. Les besoins en Lu-177 pour le traitement du cancer de la prostate dans les études cliniques sont grandissants. L’IRE et le SCK CEN s’attendent à ce que la demande mondiale triple dans les années à venir. Afin d’anticiper la croissance de la demande mondiale, l’IRE et le SCK CEN travaillent depuis plus d’un an en étroite collaboration pour la production de ce radio-isotope. 

Cette collaboration a été officialisée par la signature d’un partenariat public-public. La production de lutétium-177 (Lu-177) est le premier projet réalisé dans le cadre de ce partenariat, d’autres radio-isotopes suivront probablement dans les années à venir.

« Nous voulons permettre le développement de nouveaux radio-isotopes et faciliter leur accès aux médecins spécialistes et aux patients », déclare Erich Kollegger, CEO de l’IRE.

« Nos très bonnes relations et la volonté de travailler main dans la main avec l’IRE, permettent de conforter le rôle d’acteur incontournable de la Belgique dans la production et la distribution de radio-isotopes pour la médecine nucléaire », raconte Eric van Walle, directeur général du SCK CEN. 

Deuxième partenariat public-public

C’est déjà la deuxième fois que les deux partenaires officialisent leur collaboration par la signature d’un partenariat. En décembre 2018, l’IRE et le SCK CEN ont conclu un premier partenariat public-public pour le projet RECUMO (Recovery of valuable Uranium residues of 99Mo-based radio-pharma in Belgium). Ce dernier apporte une solution industrielle structurelle pour gérer les matières irradiées issues de la production de radio-isotopes médicaux actuellement entreposés sur le site de l’IRE à Fleurus. Avec ce deuxième partenariat, IRE et SCK CEN repoussent les limites de leur collaboration.

« Il s’inscrit parfaitement dans nos ambitions qui sont de développer des applications théranostiques (thérapeutiques et diagnostiques) et donc d’offrir une médecine personnalisée. Un partenariat public-public prend tout son sens afin d’exploiter la complémentarité de nos deux établissements sur ce projet », conclut Erich Kollegger (IRE).

Lutétium-177 : vers une médecine personnalisée

Ce radio-isotope médical de nouvelle génération présente l’avantage, grâce à sa pureté, d’être moins longtemps radioactif dans le corps, d'où une hospitalisation plus courte pour le patient. Le radio-isotope Lu-177 peut être couplé plus efficacement à un vecteur qui, une fois injecté au patient, est programmé pour se fixer spécifiquement sur les cellules cancéreuses. Grâce à cette action ciblée, il permet de détruire efficacement les cellules cancéreuses tout en évitant d'affecter les tissus sains. Le lutétium-177 est l’isotope « compagnon thérapeutique » du gallium-68 (Ga-68). Ce dernier permet de visualiser l’étendue de la tumeur de la prostate et de déterminer la dose du lutétium-177 à administrer au patient lors du traitement des cellules cancéreuses.

 

 

IRE et IRE ELiT

L’IRE ou Institut National des Radioéléments est une fondation d‘utilité publique, dont l’activité principale est la production de radio-isotopes pour des applications de diagnostic et de thérapie dans le domaine de la médecine nucléaire. L’IRE est le leader mondial de la production de Molybdène-99, l’isotope « parent » du Technetium-99 métastable, et le plus utilisé en médecine nucléaire pour de nombreux examens (le cœur, les os, les poumons, la thyroïde, le cerveau, les reins etc…).

L’IRE au-delà de ses activités de production, contribue à la protection et à la surveillance de l’environnement via ses services de mesure de la radioactivité dans divers échantillons ; de caractérisation radiologique de déchets et d’éléments contaminés et de consultance et d’assistance technique dans les domaines radiologique et nucléaire.

 De son côté, IRE ELiT est la filiale Innovation de l’IRE fondée en 2010 pour développer dans leur intégralité des médicaments radiopharmaceutiques utilisés pour l’imagerie et le traitement de certains cancers et les soins palliatifs. En 2018, le groupe a consacré 18% de son chiffre d’affaires à la R&D, un pourcentage en constante augmentation depuis la création de l’entreprise. L’IRE et l’IRE ELiT occupent 230 personnes actuellement.

Plus d’informations : www.ire.eu

SCK CEN
65 ans d’expérience en science et technologie nucléaire

Le SCK CEN constitue l'un des plus grands centres de recherche de Belgique. Plus de 800 collaborateurs se consacrent quotidiennement au développement d'applications pacifiques de la radioactivité. Trois thèmes de recherche caractérisent les activités du SCK CEN : la sûreté des installations nucléaires, la gestion durable des déchets radioactifs et la protection de la population et de l’environnement contre le rayonnement ionisant. Reconnu mondialement pour son expertise, le SCK CEN partage son savoir au travers de nombreuses publications et formations afin d’entretenir ce vivier de compétences exceptionnel.

Plus d’informations : www.sckcen.be

Recevez des mises à jour par e-mail

En cliquant sur « S'abonner », je confirme avoir lu et accepté la Politique de confidentialité.

A propos de IRE et IRE ELiT

50 ans dédiés à l’excellence en médecine nucléaire

L’IRE ou Institut National des Radioéléments est une fondation d‘utilité publique, dont l’activité principale est la production de radio-isotopes pour des applications de diagnostic et de thérapie dans le domaine de la médecine nucléaire. L’IRE est le leader mondial de la production de molybdène 99, l’isotope « parent » du technétium 99 métastable, et le plus utilisé en médecine nucléaire pour de nombreux examens (le coeur, les os, les poumons, la thyroïde, le cerveau, les reins etc…).

L’IRE, au-delà de ses activités de production, contribue à la protection et à la surveillance de l’environnement via ses services de mesure de la radioactivité dans divers échantillons, de caractérisation radiologique de déchets et d’éléments contaminés et de consultance et d’assistance technique dans les domaines radiologique et nucléaire.


De son côté, IRE ELiT est la filiale Innovation de l’IRE fondée en 2010 pour développer dans leur intégralité des médicaments radiopharmaceutiques utilisés pour l’imagerie et le traitement de certains cancers et les soins palliatifs. En 2020, le groupe a consacré 15% de son chiffre d’affaires à la R&D, un pourcentage en constante augmentation depuis la création de l’entreprise. L’IRE et l’IRE ELiT emploient 250 personnes actuellement.