Premier transport de matière réalisé depuis Fleurus jusqu’à Mol

Capture d’écran 2019-09-04 à 16.04.43.png

Ce 4 septembre, le premier transport de matière irradiée a été réalisé de Fleurus jusqu’à Mol. Ce transport s’inscrit dans le contexte du partenariat public-public qu’a conclu l’Institut National des Radioéléments (IRE) et le Centre d’Étude de l’Énergie Nucléaire (SCKCEN) en décembre 2018.

En décembre 2018, l’Institut National des Radioéléments (IRE) et le Centre d’Etude de l’Energie Nucléaire (SCK•CEN) ont annoncé la signature d’un Partenariat public-public baptisé RECUMO (Recovery of valuable Uranium residues of 99Mo based radio-pharma in Belgium), qui apporte une solution structurelle pour gérer les résidus issus de la production de radio-isotopes médicaux entreposés sur le site de l’IRE à Fleurus.

Ce 4 septembre, ce partenariat s’est concrétisé par le premier transport de matière irradiée de Fleurus jusqu’à Mol. Le transport s’est déroulé selon les conditions convenues avec les autorités et dans le respect le plus strict des normes nationales et internationales en matière de sûreté et de sécurité nucléaires. L’IRE a donc commencé l’évacuation des matières irradiées de son site, qui seront traitées et purifiées par la suite au SCK•CEN, après l’obtention de toutes les autorisations nécessaires.

D’autres transports seront organisés, à l’avenir, permettant l’évacuation progressive des résidus du site de Fleurus.

Eric van Walle, directeur général du SCK•CEN: « Grâce aux très bonnes relations et à la volonté de travailler main dans la main avec l’IRE, notre partenariat s’exécute rapidement et ce premier transport met en évidence la forte implication des deux institutions et la bonne coordination des équipes avec les autorités »

Le projet RECUMO conforte la place de la Belgique comme acteur incontournable dans la production et la distribution de radio-isotopes pour la médecine nucléaire.

Erich Kollegger, CEO de l’IRE : « Ces radio-isotopes sont essentiels pour le diagnostic, mais aussi pour le traitement de certaines maladies, principalement le cancer. Ils jouent donc un rôle clé dans la lutte contre le cancer, touchant chaque année plus de 65.000 patients en Belgique. Un chiffre qui ne fera qu’augmenter à l’avenir, passant déjà à quelque 80.000 cas en 2025. »  

 Le projet RECUMO est exécuté en étroite collaboration avec la Direction Générale Energie du SPF Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie, et sous le contrôle de l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN). 

 

A propos de l’IRE et IRE ELiT

L’IRE ou Institut National des Radioéléments est une fondation d‘utilité publique, dont l’activité principale est la production de radioisotopes pour des applications de diagnostic et de thérapie dans le domaine de la médecine nucléaire. L’IRE est le leader mondial de la production de Molybdène-99, l’isotope « parent » du Technetium-99 métastable, et le plus utilisé en médecine nucléaire pour de nombreux examens (le cœur, les os, les poumons, la thyroïde, le cerveau, les reins etc…).

L’IRE au-delà de ses activités de production, contribue à la protection et à la surveillance de l’environnement via ses services de mesure de la radioactivité dans divers échantillons ; de caractérisation radiologique de déchets et d’éléments contaminés et de consultance et d’assistance technique dans les domaines radiologique et nucléaire.

 De son côté, IRE ELiT est la filiale Innovation de l’IRE fondée en 2010 pour développer dans leur intégralité des médicaments radiopharmaceutiques utilisés pour l’imagerie et le traitement de certains cancers et les soins palliatifs. En 2017, IRE ELiT a consacré 16,2% de son chiffre d’affaires à la R&D, un pourcentage en constante augmentation depuis la création de l’entreprise. L’IRE et l’IRE ELiT occupent 218 personnes actuellement. 

Plus d’infos sur www.ire.eu

A propos du SCK•CEN

65 ans d’expérience en science et technologie nucléaires

Le Centre d’Etude de l’Energie Nucléaire (SCK•CEN) constitue l'un des plus grands centres de recherche de Belgique. Plus de 800 collaborateurs se consacrent quotidiennement au développement d'applications pacifiques de l’énergie nucléaire. Les activités de recherche du SCK•CEN portent sur trois grands thèmes : la sûreté des installations nucléaires, la gestion durable des déchets radioactifs et la protection de la population et de l’environnement contre les rayonnements ionisants. Reconnu mondialement, le SCK•CEN partage son savoir au travers de nombreuses publications et formations afin d’entretenir ce vivier de compétences exceptionnel.

Plus d'infos: www.sckcen.be

Recevez des mises à jour par e-mail

En cliquant sur « S'abonner », je confirme avoir lu et accepté la Politique de confidentialité.

A propos de IRE et IRE ELiT

50 ans dédiés à l’excellence en médecine nucléaire

L’IRE ou Institut National des Radioéléments est une fondation d‘utilité publique, dont l’activité principale est la production de radio-isotopes pour des applications de diagnostic et de thérapie dans le domaine de la médecine nucléaire. L’IRE est le leader mondial de la production de molybdène 99, l’isotope « parent » du technétium 99 métastable, et le plus utilisé en médecine nucléaire pour de nombreux examens (le coeur, les os, les poumons, la thyroïde, le cerveau, les reins etc…).

L’IRE, au-delà de ses activités de production, contribue à la protection et à la surveillance de l’environnement via ses services de mesure de la radioactivité dans divers échantillons, de caractérisation radiologique de déchets et d’éléments contaminés et de consultance et d’assistance technique dans les domaines radiologique et nucléaire.


De son côté, IRE ELiT est la filiale Innovation de l’IRE fondée en 2010 pour développer dans leur intégralité des médicaments radiopharmaceutiques utilisés pour l’imagerie et le traitement de certains cancers et les soins palliatifs. En 2020, le groupe a consacré 15% de son chiffre d’affaires à la R&D, un pourcentage en constante augmentation depuis la création de l’entreprise. L’IRE et l’IRE ELiT emploient 250 personnes actuellement.